l'Enfance de l'Art / Peinture

1978

gouache sur papier kraft blanc - 1 × 50 mètres

 

Lorsque l'on est étudiant aux Beaux-Arts, les matériaux sont coûteux, et c'est pourquoi j'ai beaucoup utilisé du papier kraft en rouleau (ici blanc, mais toujours brun par la suite), peu onéreux et très résistant, et de la gouache en pots (à l'époque, l'acrylique était bien trop cher) qui elle ne l'est pas du tout, résistante, et se dégrade vite à la lumière. Son usage devrait se limiter aux barbouillages d'enfants et j'en déconseille donc à tout artiste un emploi quelconque.

Ayant acheté un rouleau d'un mètre de large sur 50 de long, j'ai voulu en faire une seule œuvre et j'ai choisi d'illustrer l'évangile, mais de façon très libre, pour ne pas dire iconoclaste. Le titre vient de ce que j'avais créé la fictive Fondation Émile Loubet. J'ai avancé au fur et à mesure, sans plan particulier. J'aurais certainement dû faire une première épreuve en miniature car je me suis trouvé à court alors que j'avais encore 10 mètres de papier… J'ai donc fait du remplissage en ajoutant "le Petit Chaperon Rouge".

Par la suite, l'œuvre a connue diverses dégradations et je l'ai découpée en morceaux, dont 2 furent encollés sur bois (la Fuite en Égypte, les Noces de Cana) en découpant selon le contour noir, procédé qui m'inspira par la suite pour les Vénus (entre autres).

Tableau des Scènes :

1
Intro / Titre
2
Annonciation ?
3
Nativité
4
Massacre des saints Innocents
5
la Fuite en Égypte
6
Jésus à 12 ans au Temple avec les savants
7
Case texte
8
Jésus choisit ses apôtres
9
les Noces de Cana
10
Case D.ieu
11
Case texte
12
Case Miracle
13
Case texte
14
Case texte
15
les Rameaux
16
Case texte
17
la Cène
18
la Crucifixion
19
la Résurrection
20
Case FIN
21
Case blanche
22
10 cases Petit Chaperon Rouge
23
Case texte
24
Case texte

Détails :

 

3 - Nativité

 

 

5 - la Fuite en Égypte

En 2011, j'ai restauré les couleurs fanées après 33 ans (la gouache est fragile à la lumière) en passant un jus à l'acrylique (plus solide pour l'avenir) laissant toujours visible la touche originale.

 

 

6 - Jésus à 12 ans au Temple avec les docteurs

 

 

8 - Jésus choisit ses apôtres

 

 

 

9 - les Noces de Cana (l'eau changée en vin)
Clic sur image pour la voir in situ

 

15 - les Rameaux (entrée de Jésus dans Jérusalem)

 

17 - la Cène

 

 

 

 

22 - le Petit Chaperon Rouge

 


Exposition unique

Lorient, en face des Beaux-Arts (à l'époque), rue Jules Legrand, printemps 1978.

Ce fut ma première exposition !

 

On voit sur cette photo un des (rares) professeurs qui me fut utile : Gérard Gautron, lequel était par ailleurs un peintre intéressant.

Je suis à l'arrière plan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, les deux professeurs qui s'arrangèrent pour me chasser des Beaux-Arts, à la fin de la 4ème année (sur 5).

Je ne dis pas leurs noms, par charité chrétienne ! et c'est aussi par elle que j'ai pardonné depuis... à ces pauvres types.

 

 

 

 

 

 

 

Suite à cette exposition "sauvage" dans la rue (qui fut filmée en vidéo par un prof), je fus convoqué par le directeur des Beaux-Arts (avec tous les profs), qui me sermonna de mon initiative, réalisée sans son autorisation (qu'il m'aurait refusée), me rappelant que l'on était dans une région assez catholique, que ça pouvait choquer ; insistant aussi sur le fait que l'on était (alors) une école municipale et que la mairie n'aurait pas apprécié s'il y avait eu des incidents…

Face à une telle attitude dixneuvièmarde, j'ai rétorqué qu'on n'allait pas tarder à le savoir puisqu'il allait y avoir une seconde exposition : devant l'église principale (saint-Louis), à la sortie de la messe du dimanche, et que la presse locale serait prévenue. Ce n'était pas du bluff puisque je l'avais effectivement prévu, mais ne souhaitais pas en faire la publicité par avance, voulant jouer sur la surprise et le fait accompli. Le directeur a explosé ! menaçant de me virer sur le champ ; de mon côté, je l'ai menacé de prévenir Art Press (revue artistique de référence de l'époque) et que cela le ridiculiserait, ainsi que l'école et la ville ! Des profs firent les casques bleus, nous prenant chacun à part pour calmer le jeu. Finalement, l'affaire se régla au bistrot d'en face, juste le directeur et moi, où je finis par renoncer à la performance, vaincu par la bière… Aujourd'hui, c'est un regret.

 

NON SOLVM ... SED ETIAM

Menu