Arts décoratifs

 





Décorations murales

 

Cette peinture murale (acrylique) fut réalisée chez mon père, dans le milieu des années 80, après qu'il eut installé une véranda. Il voulait un décors exotique et j'ai mélangé les thèmes : une hutte d'Amazonie, un Tigre du Bengale, le Sphinx et la pyramide de Khéphren, et un fronton de temple indien exécuté en trompe-l'œil. J'ai eu la main plus heureuse sur le tigre et les déesses que le reste, ayant eut du plaisir a travailler ce type d'effet (pour la première fois). Le choix de prendre un bas-relief en grisaille m'a facilité la tâche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partie en trompe-l'œil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
Danse étrusque
1991 - détrempe sur plâtre.
J'aime particulièrement l'art étrusque et c'est pourquoi j'ai par deux fois décoré ma chambre en peignant à la détrempe (a secco) des scènes avec musiciens et danseuses. Par contre, je n'ai jamais pu en profiter bien longtemps puisque, les deux fois, je me suis fait ni plus ni moins expulser rapidement après… Depuis, j'ai cessé d'en faire.


Mobilier

 

Coffre (commande)

 

autoportrait
portrait du destinataire
1983 - acrylique sur bois

 

 

das Modell
197? / 1983 / 2007 - lampe, mannequin plastique, peinture vitrail.
La réalisation de cette œuvre (que j'aime particulièrement) se fit en trois temps. La première idée fut juste de transformer ce mannequin en plastique (récupéré à la fin des années 70) en lampe ; et je l'ai gardé ainsi pendant plusieurs années. Vers 1983, j'ai tracé (au marqueur noir) trois contours de mes mains à des endroits sensibles ; et je l'ai laissé ainsi pendant plusieurs années, avant de l'offrir à un ami. Ce n'est qu'en 2007 que j'ai pensé à colorer les mains avec une peinture vitrail. Considérant l'œuvre (enfin) achevée, je lui ai donné son titre – en hommage à une chanson éponyme du groupe électro allemand Kraftwerk. J'envisage une version masculine.

 

 

Autoportrait
Au début des années 90, je fis un autoportrait à partir d'une lampe sur colonne antique (en plastique), sur laquelle j'ai monté un vieux T-shirt avec un faux nez de Cyrano sortant d'un des multiples trous, un sifflet rose par dessus, un globe en forme de flamme et une couronne de lauriers dorée. Il est en cours de restauration et j'en présente en attendant deux mauvaises photos.

 

 

Tablette 1
198? - L'illustration peinte reprend une affichette hongroise de propagande communiste.

 

Tablette 2
199? - tempera à l'œuf sur bois.

 

Tables de nuit
199? - laque, collage papier et vernis sur bois.
 

Autres

 

Toilettes
1984 - plastique adhésif

 

 

 
Couché de soleil (d'après Tiepollo)
200? - teintures sur bois.

 

Boîte Art Déco
 

 
 

 
 
 

Coquetiers révolutionnaires

 

 

 

 

Acrylique et dorure sur bois - Thermidor CCXIV (août 2006)

Unité Indivisibilité de la République

Le Peuple Français reconnaît l'Être Suprême et l'Immortalité de l'Âme

Paix aux Peuples / Guerre aux Tyrans.

 

 

Coquetiers épicuriens

 

Lettres transfert, laque et dorure sur bois, vernis brillant.

Le texte (en latin) est : VIVEMVS AMEMVS (uiuemus amemus), soit : VIVONS AIMONS, tiré d'un fameux vers du cher poète Catulle.

 

 

Pierre peinte (motifs indiens)

Acrylique sur granit, vernis.

 

 

Objet poétique N°1

Acrylique sur plastique.

Cette œuvre (boîte à lettres dont j'ai eu l'usage) m'inspira la série : des Choses à Dire.

 


Menu