Vénus Glazig

 


 

 

date
dimensions
peinture
support
vernis
juillet 2018
54,5 x 120
Mousse de polyuréthane rigide, sable, pierres et or
contre-plaqué
sans
 

Les jardins japonais, propices à la méditation zen, m'ont inspiré cette Vénus. Du gravier (ou du sable) ratissé autour de pierres – celles-ci étant censées abriter des esprits...

Vu l'échelle, le sable s'imposait. J'ai pris celui de la plage de Kerguelen (Larmor-plage), où j'ai l'habitude de mes baignades. Pour les sillons, j'ai collé sur le fond de contreplaqué une plaque de mousse rigide de polyuréthane que j'ai taillée, peinte, puis enduite de colle et saupoudrée de sable.

J'ai choisi une pierre obsidienne noire (dite : œil céleste) pour l’œil. Selon la lithothérapie, ce minéral d'origine volcanique est lié à l'énergie de la justice, et permet de réguler les mécanismes de jugement vis-à-vis des autres comme de soi-même. Cette pierre permet aussi de protéger le corps des énergies négatives et de guérir les blessures intérieures, entre autres multiples propriétés... comme d'interroger l'avenir ! Les tétons sont du marbre blanc doré à la feuille. Le galet pubien provient de la même plage que le sable.

Jardin zen

 
 

 
Petrus - Vénus Zen (38)

 
 
Détails :



 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

menu