Deuxième Jeu de Petits Chevaux... 37 ans après le premier ! On a un peu progressé dans temps, passant du Libertinage à l'ère révolutionnaire – période fascinante à plus d'un titre.

Je suis parti d'un jeu ancien dont je n'ai gardé que le cadre en bois – le fond étant en carton. Il avait ce parcours atypique
et seulement 2 pions par écurie ; particularités que j'ai conservées.

J'ai dû choisir pour les camps et les personnages, retenant : les Montagnards durs, avec Robespierre et Saint-Just ; les Montagnards modérés, avec Danton et Desmoulins ; les Girondins, avec Brissot et Mme Roland ; et les Royalistes constitutionnels, avec Mirabeau et La Fayette
– qui seront les deux seuls à ne pas être guillotinés ! Leurs noms figurent sur chaque socle et leurs portraits de chaque côté de la tête du cheval.

J'ai combiné toutes les illustrations du plateau en une seule image, ce qui était bien plus commode à réaliser, n'ayant plus qu'à faire faire un tirage et à le coller sur un contreplaqué.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Éléments visuels :

 

Fêtes de la Raison et de l'Être Suprême

 

Déclaration des Droits de l'Homme et Serment du jeu de paume

 

Prise de la Bastille et Citoyens en armes

 

Exécution de Louis Capet et portraits de Louis XVI et Marie-Antoinette

 

 

NON SOLVM ... SED ETIAM

Menu