Genre
Période d'écriture
Pages
État
Conte philosophico-spirituel
22 février 2004 / 10 mai 2008
200 / A5
achevé

 


Premières pages du brouillon manuscrit & premier tirage (maison) du livre.

 

On trouvera ci-dessous l'exergue et la première page des cinq parties :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musiques associées :

Télécharger Flash Player pour afficher le lecteur.

Liens pour ces musiques :

J'ai, à ce jour, produit artisanalement 42 exemplaires papier de cet ouvrage – ce qui représente un certain travail : tirage, pliage, collage, façonnage, envoi ; autant de tâches ingrates et fastidieuses que j'effectue toujours en pensant particulièrement au/à la destinataire. Ce sont des épreuves d'artiste destinées à des proches ou des personnes que j'estime. J'en reproduis ici les dédicaces, car elles donnent un point de vue particulier sur l'œuvre.

1
-Cette première page à se tourner (enfin) n'est pas la plus ni mieux achevée mais c'est par ça que Tout doit commencer. Merci.
2
-Tiens ? c'est marrant, moi, je n'aurai pas écrit ça comme ça. Petrus scriptit.
3
-À toi qui m'a prédit que je finirai écrivain, en espérant que ce début ne soit pas le commencement de la fin.
4
-On t'en a fait, des dédicaces ! mais je savais bien avant eux combien tu les valais.
5
-De la Bretagne au Yiddishland, il y a plus de chemin que de distance. Je te propose ici d'en faire, avec moi, un bout à l'autre.
6
-Tiens, mon mignon, voilà pour toi ! Ça vient du cœur et de plus loin… tu peux m'en croire.
7
-Voici de moi ce petit rien. Qu'il soit beaucoup entre tes mains.
8
-à toi, J..., témoin de mes "petites œuvres"… en espérant que celle-ci te fera grandir du cœur au ventre.
9
-Sans ton soutien, l'œuvre n'est rien, car ça ne tient que dans tes mains.
10
-Cet exemplaire, garde-le bien. Va-t-il te plaire ? Je n'en sais rien. Si le sujet est chaotique, que son objet soit sympathique.
11
-Tu m'as connu en Pierre, me voici en Petrus ! nom sur lequel je bâtis une œuvre de briques et de rocs qui je l'espère ne te laissera pas de marbre. Affectueusement…
12
-Pour toi, mignonne, des mots qui ne parlent pas forcément de ce qu'ils savent mais qui, j'espère, en disent long.
13
-Pour toi, ami, des tas de mots vivant encore et toujours dans un désordre qui me ressemble et, je l'espère, qui nous rassemble.
14
-Pour toi, ami, ce tas de pages pas trop en ordre mais en bataille ! en espérant que l'Art y gagne...
15
-Que la sagesse de nos frères aînés dans la Foi retombe sur nos esprits que nihil obstat [rien n'empêche] d'être libres.
16
-Pour toi, ami, qui connais des vieux bouts d'Europe (oubliés dans les coins), ici, j'en parle d'un, où s'il n'y a plus rien à voir, il en reste peut-être à entendre.
17
-Voici pour Toi, ma belle, un premier livre, en attendant le prochain qui te sera ni plus ni moins dédié. Je t'embrasse.
18
-C'est pour vous et c'est pour moi un vrai plaisir que j'espère partagé. Qui lira verra…
19
-Voici que te vient par ici - de loin ces échos de voix aux accents étranges que je porte à toi pour en partager le pain fraternel.
20
-À ce mariage de ma chair ferme, catholique et bretonne, avec l'esprit vif, libre, fluide de ce que fut le Yiddishland, je vous invite ! avec plaisir, en espérant le partager.
21
-Au milieu des échos de voix, dont certaines te sont familières, tu entendras, je crois, la mienne, qui ne te l'est, certes, pas moins.
22
-C'est un livre de Pierre que j'ai fait en papier où des mots plus solides s'y reposent sans paix.
23
-Voici de quoi alimenter des réflexions, de toi à moi. Si le sujet n'est plus vivace, le propos m'est assez tenace. Avec toute mon affection.
24
-Quand tu liras, oublie que c'est moi qui écris. Mais quand tu auras fini : souviens-t'en.
25
-Voici une œuvre : dans sa complexité, dans son absurdité, dans sa vivacité, dans sa pertinence, dans sa fatuité, dans sa nécessité. C'est aussi "simple" que cela.
26
-J'ai sans doute voulu dire ce que tu vas peut-être lire, mais, entre toi et moi, l'écrit est le plus fort.
27
-J'ai plaisir à t'offrir ce premier fruit accompli de mes efforts littéraires, en espérant que tu le partageras en le croquant ! Amicalement, Pierre.
28
-Cet exemplaire, il est pour toi pour y garder au chaud des choses dont tu n'as pas besoin, l'usage, jusqu'à présent.
29
-Voici un conte à peu de mots que j'ai semé sous un vent d'Est ayant éprouvé l'émotion à les sentir en moi (de l'ouest) porter leurs fruits.
30
-Tu m'as connu dans les pinceaux ! et me voici dans les stylos… L'art est le même dans la matière au bout des doigts et je t'invite à la toucher, espérant que tu vas aimer de quoi je m'emmêle. Amicalement, Pierre.
31
-Les chemins qui se croisent sont plus longs que les vies qui ne font que les emprunter. Affectueusement, Pierre.
32
-Publiée ou pas, l'œuvre écrite existe, et c'est le principal. Moi, c'est mon honneur d'artiste de ne pas rentrer dans les cases. Avec mes remerciements, Petrus.
33
-L'esprit déborde des pensées ; les miennes se sont glissées dans le mien qui en a fait ce qu'il voulait.
34
-Voici un ouvrage imparfait, dont je te fais ici présent, tiré d'un passé composé, en espérant, dans le futur, qu'il se conjugue à notre temps.
35
-Il y a des mots qui chantent et des mots qui se taisent. La musique de l'Art se construit autour du silence contenu.
36
-Voilà pour prendre un coup de vent venu de l'est et de l'était... avant de rendre ce qu'il en est resté, après. Amicalement, Petrus.
37
-Un artiste a des Choses à Dire de toutes sortes et de bien des manières. En voici d'autres dans une autre, en espérant, chère É. que ça t'accroche tout autant. Amicalement, Petrus.
38
-Pour Jean Z. cette expression fraternelle d'une conscience peut-être pas commune mais partagée "a kreiz ma halon" (cecit dit, en breton) "du fond de mon cœur". Amicalement, Petrus.
39
-Ce qui parle s'écrit, et ce qui s'écrit parle, à chacun son tour, étourdissant. Amicalement, Petrus.
40
-L'écrit s'ouvre sur son flux sans fin dont on peut capter, toi et moi, tour à tour, les remous des courants tourbillonnants. Amicalement, Petrus.
41 -Derrière de probables maladresses puissiez-vous trouver ici l'expression sincère d'un attachement à votre culture aussi lointaine que proche. Cordialement, Petrus.
42

-Pour toi, ami, des bribes échappées d'un monde éparpillé dont l’écho éternel résonne, vivant ! pour qui veut l'entendre. Petrus

 

à suivre...

Message personnel :

Menu