AGO - Théâtre

 

Le principe de l'art, c'est de prendre des risques. Plus on expérimente, plus on risque d'échouer. Avec des interprètes, les possibilités d'échouer ou de réussir sont d'autant multipliées. Et c'est intéressant.

Il ne s'agit pas d'inventer de nouveaux modes ! mais juste de pousser son nez, ses pas, ses forces, dans des voies moins coutumières.

Certaines de ces études ont un visuel très marqué pour la scène, tandis que d'autres seraient peut-être plus faites pour une version audio (radiophonique).

Je présente ici quelques unes des idées retenues.

Mots d'alités
2 actes d'une heure, sur scène ou audio.

L'homme avec sa maîtresse, puis avec son amant. On alternera l'ordre des actes à chaque représentation. Au début de chaque acte, ils font l'amour (final) et cela dure 5 minutes. Ça se passe dans une chambre ; soit celle de l'homme, soit celle de l'autre. À la fin de chaque acte, soit l'homme, soit l'autre part (selon quelle chambre).



Angeleur
1 acte d'une heure, sur scène ou audio.

L'artiste et son modèle.

Envers (et contre toi)
2 actes d'½ à ¾ d'heure, sur scène.

Pièce où, pour un acte, tous les rôles masculins sont joués par des femmes et inversement. On alternera l'acte en question.

Versatillusions
1 acte d'une heure, sur scène ou audio.

Le texte est découpé en répliques, mais sans indications sur les personnages, ni leur nombre (entre 2 & 6, environ, avec parité hommes/femmes), ni même qui dit quoi – pas plus que de décors ou situation. Ce sont des dialogues labyrinthiques.


Menu