dans les Règles de l'Art

 

Il ne s'agit bien évidemment pas de représenter ici tous mes dessins… Déjà, j'exclus tous les préparatoires qui se trouveront dans les sections des œuvres destinées, ainsi que tous ceux faisant partie de mon apprentissage qui sont présentées dans les sections : l'Enfance de l'Art & Pubarté. Je ne montre donc ici que des dessins au crayon faits pour eux-mêmes, essentiellement des portraits (la plupart d'après photo, certains posés) ou des études de reproduction d'après des œuvres classiques.

La facture est académique parce que je n'ai pas de velléités créatrices dans ce genre et que le réalisme me convient tout simplement bien. Ici, le résultat m'importe moins que ce que m'apporte le travail lui-même qui est un exercice de gymnastique pour muscler ma technique, demandant une grande concentration (consommatrice d'énergie) tout en procurant simultanément une vraie relaxation de détente.

J'ai le projet de mettre ici en ligne de petites vidéos où je donnerais des cours de dessins (de ce type), parce que je suis convaincu que (presque) tout le monde peut arriver à acquérir assez facilement une technique similaire. Moi-même, non seulement je n'ai jamais bénéficié d'un don manuel pour le dessin, mais encore je suis plutôt gauche de nature, voire maladroit. Avec un peu de travail, de méthode et de patience, on y arrive.

 

J'accepte toute commande de dessins, portraits ou autres.

Me contacter :

écris-moi

Reproductions

 

Étude de drapé

d'après Léonard de Vinci

Étude de drapé d'après Léonard de Vinci

1992 - 25 × 35 - papier coloré
Réalisé pour le compagnon de ma sœur.

 

 

 

 

 

 

Détails

 
(clic sur images pour agrandir)
 
-
1997 - 40 × 40 - papier chiffon satiné.
Mon père me commanda une œuvre pour les 40 ans de ma sœur, libre à moi de faire ce que je voulais. En rapport à l'occasion, j'optai déjà pour 4 dessins de 40 par 40 centimètres. Après avoir hésité sur différents thèmes, j'ai songé à une réflexion sur l'art pictural en reproduisant des détails de tableaux, afin de voir quelles significations pouvaient avoir cette "partialité", différentes ou proches de l'œuvre d'origine. J'ai choisi deux petits maîtres et deux grands, deux français et deux italiens.

 

Adoration des bergers (d'après Giorgione)

1998 - 30 × 40 - papier chiffon satiné.

 

Adoration (d'après le Caravage : la madone du Rosaire)

2004 - 30 × 30 - papier chiffon satiné.

(clic sur image pour agrandir)
Dessin offert pour les 30 ans (d'où le format) d'une amie partageant mon goût pour Caravaggio. Tout autour, j'ai écrit un quatrain dédicace :
« Du Maître admiré, j'ai sali la trace / Ainsi que mes doigts, pour toi, sur ces pieds / Usant mes crayons, mais pas l'espérance / D'exercer ton œil à s'y reposer. »

 

Portraits

 

Michel B. (commande)

1983 - 50 × 65 - papier millimétré.

(clic sur image pour agrandir)
Dessin commandé par ma sœur pour les 30 ans de son compagnon. J'y ai adjoint un texte de Jean Genet : « Je nomme violence une audace au repos amoureuse des périls. On la distingue dans un regard, un sourire, et c'est en vous qu'elle produit des remous. »

Je fis un autre portrait, en peinture a tempera, pour ses 40 ans (voir ici).

 

Odette (commande)

 

1984 - crayon et crayon de couleur sur papier - 24 × 30

 

Christianne & Léon (commande)

 

 

1984 - crayon sur papier - 24 × 30

 

Hélène aux trois âges (commande)

1987 - 50 × 75 - papier sablé.

 

Jeune berger

1988 - A4 - papier gris recyclé.

D'après une photo d'Henri Cartier-Bresson.

 

Jeune homme

1992 - A4 - papier gris recyclé.

(clic sur image pour agrandir)

 

Il y a un homme errant

1994 - 24 × 24 - papier chiffon satiné.

Autoportrait d'après une photo de Loïc Tréhin.

Le titre (texte chinois) est du poète Du Fu.
(clic sur image pour agrandir)

Annie Z.

1996 - 24 × 24 - papier Canson.

Cette amie posa pour mon tableau Médée.

 

Marcel Proust
Commandes pour des couvertures de livres des Éditions du Temps.
2000 - 16× 24 - papier chiffon satiné.
2000 - 14 × 18 - papier chiffon satiné.

Tristan Pichard - Memento non mori
2007 - 40 × 60 - papier chiffon satiné.

Ce dessin s'inscrit dans le cadre d'un échange de portraits ; celui que Tristan fit de moi étant sonore. Je lui ai fait prendre diverses poses, travaillant ensuite d'après plusieurs photos.

Pour le tire, j'ai repris la formule antique : "Memento mori / Souviens-toi que tu vas mourir" en la renversant : "Souviens-toi que tu ne vas pas mourir", car la mort est tout sauf la fin de la Vie... que je lui souhaite longue !

(clic sur les images pour les agrandir)

Détail

NON SOLVM ... SED ETIAM

Menu